rechercher dans la fiche :

Conversion en bio Fiche vérifiée le 12/04/2022

« Réalisé par le CTIFL. Tous droits réservés CTIFL sur les photos et éléments graphiques, sous réserve des indications de sources tiers ».

De quoi s’agit-il ?

Description générale

« La conversion correspond à la période de transition entre un mode de production conventionnel et l’obtention de la certification agriculture biologique » (source : Agence bio)

Un opérateur qui décide de produire des F&L en agriculture biologique doit

  • Se faire connaitre (notification) auprès de l’Agence bio et
  • S’engager auprès d’un organisme certificateur (OC) ; ce dernier viendra vérifier la conformité des pratiques aux exigences de la réglementation européenne sur l’agriculture bio (la liste des OC est disponible sur le site de l’Agence bio).

La période de conversion débute alors : le producteur doit appliquer les règles de production précisées dans le cahier des charges bio (liste des méthodes ou produits autorisés ou interdits). Mais il ne peut pas encore bénéficier de la mention « bio » sur les produits commercialisés.

Explication détaillée

La période de conversion vers l’agriculture bio dépend des végétaux

  • Pour les cultures pérennes (arbres fruitiers, …) : 3 ans
  • Pour les cultures semi-pérennes ou annuelles (fraises, artichauts, asperges…) : 2 ans

Des réductions de la durée de conversion existent, sous certaines conditions (selon la nature des précédents culturaux avant l’engagement de la parcelle ; cf. Note de lecture INAO sur ce sujet). Les produits récoltés durant les 12 premiers mois de conversion ne peuvent pas faire référence à l’agriculture bio ni à la conversion : ils sont commercialisés comme des produits conventionnels. On parle de produits en C1 (1ère année de conversion)

La mention « en conversion vers l’agriculture biologique » (toutes lettres en même taille de caractère) peut être apposée sur les produits récoltés à partir du 13ème mois après le début de la conversion. On parle de produits en C2 ou conversion de 2ème année.

Attention : pendant la période de conversion (C1 et C2, et C3 pour les cultures pérennes), il n’est pas possible d’utiliser les logos relatifs à l’agriculture bio :

Certaines entreprises peuvent bénéficier d’aides publiques pour les aider pendant la phase de conversion. Elle doivent se renseigner auprés des Conseils régionaux, les Agences de l’Eau, les Groupes d’action locale ou encore l’ADEME.

En France en 2020,  la surface en conversion est de 592 592ha toutes productions confondues ( 1 956 085ha en bio) 

Surface en conversion en Légumes : 3977ha

Surface en conversion en fruits : 16 871ha


 Idée reçue

Il est possible de communiquer sur tous les produits en conversion grâce à un logo !

Non, la seule façon de communiquer sur les produits issus de parcelles en conversion est la mention « produits en conversion vers l’agriculture biologique » ; mention applicable pour les végétaux récoltés à partir du 13ème mois de la période de conversion.

 Idée reçue 2

La période de conversion vers l’agriculture biologique varie selon les produits !

En effet, selon le type de culture la période de conversion varie de 2 ans (cultures annuelles ou semi-pérennes) à 3 ans (cultures pérennes).

 Références ou sites réglementaires

 Mots clés

  • Conversion
  • Notification
  • Logo

 Ces autres fiches peuvent vous intéresser

  • Agriculture biologique
  • Biodynamie
  • Agroécologie
  • Développement durable

Accès réservé


La consultation de certaines rubriques est protégée, connectez-vous ou inscrivez-vous pour accéder à ce service gratuit.

Vous pouvez vous connecter en utilisant l'encart "Accès Abonne" en haut à droite de l'écran.

Si vous n'avez pas de compte, Inscrivez-vous gratuitement grâce au formulaire !